LES HABITUDES QUI NOUS EMPRISONNENT

Les habitudes qui nous emprisonnent

 

PRATIQUE DE LA PLEINE CONSCIENCE : LE PILOTE AUTOMATIQUE

Pour commencer, vous est-il déjà arriver de vous dire que vous avez tendance à répéter de manière régulière les même comportements ? Ceux-ci aboutissants aux mêmes échecs ou aux mêmes résultats indésirables ? Ce sont les habitudes qui nous emprisonnent. Un peu comme si-il y avait une forme de programme qui vous pousse à agir toujours de la même manière dans certaines circonstances précises. Autrement dit dans la pratique de la Pleine Conscience, nous appelons ça le « pilote automatique ». 
Cela dit, le texte ci-dessous en est une belle illustration.  

LES VILLAGEOIS D’AVAL ET LES HABITUDES QUI LES EMPRISONNENT 
 

Les villageois d’Aval se souviennent d’avoir trouvé, il y a bien des années, un premier corps dans la rivière. Les anciens se rappellent à quel point le matériel et les techniques utilisés pour faire face à ce genre de situation étaient rudimentaires. Parfois, disent-ils, il fallait des heures pour repêcher 10 personnes. Même dans ces cas-là, peu survivaient.  

Le nombre de victimes tombées à la rivière a beaucoup augmenté ces dernières années, mais les bonnes gens d’Aval ont relevé le défi de manière remarquable. Leur système de sauvetage est manifestement le meilleur : la plupart des personnes découvertes dans les eaux tourbillonnantes sont repêchées en 20 minutes, et beaucoup, en moins de 10 minutes. Seul un petit nombre se noient chaque jour avant l’arrivée des secouristes, ce qui représente une nette amélioration par rapport à la situation antérieure.

Les gens d’Aval vous diront tous qu’ils sont fiers du nouvel hôpital construit au bord de l’eau, de la flottille de canots de sauvetage prêts à servir à tout instant, des systèmes complets de soins médicaux mis en place pour coordonner toute la main-d’œuvre et du grand nombre de nageurs parfaitement formés et dévoués, toujours prêts à risquer leur vie pour sauver les victimes des eaux furieuses. Il est vrai que tout cet arsenal est coûteux, affirment les Avallois, mais comment une société qui se respecte pourrait-elle faire autrement que de déployer tous les efforts nécessaires, lorsque des vies humaines sont en jeu? 

Bien sûr, quelques habitants d’Aval ont déjà demandé comment il se fait, au départ, que toutes ces personnes tombent dans la rivière, mais la plupart des gens s’intéressent peu à ce qui se passe à Amont. Il semble qu’il y ait tant à faire pour aider les personnes dans la rivière, que personne n’a le temps de remonter à la source du problème. C’est ainsi que vont les choses, parfois. 

(Source: Donald Ardell) 

J’aime bien ce texte. Il illustre ce que l’on appelle dans la pratique de la Pleine Conscience, le pilote automatique.   

ALORS QUE NOUS ENSEIGNE CE TEXTE SUR LES HABITUDES QUI NOUS EMPRISONNENT ? 
 

Prenons le cas suivant : Dans un avion, lorsque le commandant de bord branche le pilote automatique, il lui laisse les commandes. Cela se passe tout seul. Plus besoin d’intervenir. Donc il peut alors prendre un temps pour aller parler aux passagers. Par la suite il reprendra les commandes lorsque le moment sera venu, en cas de turbulences, à l’approche de l’atterrissage.  

Nous avons nous aussi des moments où nous agissons sous contrôle d’un pilote automatique. Nous faisons les choses sans véritable conscience. Tout simplement parce que nous avons appris des comportements et que nous les reproduisons. Il se peut même que ces comportements se soient mis en place de par notre expérience sans apprentissage particulier. 

La différence avec le commandant de bord, réside dans le fait que ce n’est pas un choix conscient de notre part. Nous n’en avons absolument pas conscience. Jusqu’au moment où nous allons nous rendre compte que nous reproduisons toujours ces comportements en présence de certains stimuli. Les résultats seront alors négatifs pour nous. Et dans ces cas, débrancher ce fameux pilote automatique peut être ardu. Au surplus si ces fonctionnements sont bien ancrés et depuis longtemps.  

LES HABITUDES QUI NOUS EMPRISONNENT
  

Les gens d’Aval reproduisent depuis des générations les mêmes comportements. Comportements forts utiles au demeurant. Mais d’autres pourraient être plus efficaces, comme remonter à la source du problème. Autrement dit, il faudrait pour cela rentrer dans une conscience plus large. Donc appréhender le problème dans toutes ces dimensions. Ne pas rester focalisé sur ce qui se passe dans la rivière à Aval.  

DES BÉNÉFICES ?

Ces comportements peuvent avoir plusieurs bénéfices. Peut-être celui de conforter les gens d’Aval dans leur besoin d’être de bonnes personnes ayant des valeurs de générosité, d’altruisme. Il doit probablement y en avoir d’autres. Nous n’agissons pas pour rien. Derrière nos comportements, il y a une origine, une intention qui nous pousse à agir.  Qui plus est en être conscient n’est pas toujours simple. Par contre cette montée en conscience est le seul moyen de prendre sa vie en main. Par conséquent en être le véritable pilote. 

ÊTRE CONSCIENT

J’ai eu l’occasion de regarder une émission télévisée sur le cerveau. Un neuro-scientifique expliquait que nous ne sommes conscients qu’à 10 % de ce qui se passait en nous. C’est dire si beaucoup de choses que nous vivons échappent à notre contrôle et sont des habitudes qui nous emprisonnent.  

C’est une bonne raison d’essayer d’en comprendre un peu plus sur soi. Finalement mieux se connaître pour mieux s’utiliser, se gérer.  

Autrement dit ce texte représente pour moi en premier lieu, une invitation à être plus conscients de nos comportements et de leurs répercussions. Par conséquent rechercher quels sont les automatismes que nous mettons en œuvre. De sorte qu’ils ont finalement des impacts négatifs derrière des bénéfices de façade. Et puis dans un second temps, les débrancher pour trouver des manières de faire différentes et plus positives pour soi, pour son environnement.   

Donc être conscient de qui nous sommes et de comment nous agissons pour pouvoir changer notre manière d’être et de faire, changer les habitudes qui nous emprisonnent. 

Pour conclure c’est un chemin qui peut être parsemé d’embuches. Il peut être long et capricieux. Par contre il est source d’éveil.  

Bonne route !!!  

Patrick BORNE   

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Patrick Borne

Patrick Borne

Coach, Formateur et instructeur de Pleine Conscience

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Formation en ligne Gratuite

Réseaux sociaux

Formation résidentielle

Formation en Ligne

Facebook

Articles

Articles

Le pouvoir de l'instant présent

LE POUVOIR DE L’INSTANT PRÉSENT

La Pleine Conscience peut nous aider à transformer notre vie en nous permettant de nous libérer de ce qui nous pèse ou nous entrave et en nous découvrant nous même, dans nos besoins, dans ce qui compte, dans nos talents.

Lire plus
la Confiance en Soi

LA CONFIANCE EN SOI

Une histoire inspirante qui parle de la confiance en soi, du courage, de la détermination et de comment les intégrer intérieurement et profondément.

Lire plus
Retour haut de page

Pour nous contacter

Patrick Borne

Notre adresse :

165 chemin du sous bois
26450 Charols