La confiance en soi et la détermination
Histoires inspirantes

CONFIANCE EN SOI ET DÉTERMINATION

Je vous livre une petite histoire qui m’inspire beaucoup. Elle parle de la confiance en soi, de la détermination et de la manière dont on peut l’ancrer dans le corps pour la ressentir pleinement. Et puis elle parle également de manière plus large de nos ressources insoupçonnées qui sont pourtant bien là, prêtes à être utilisées.

CONFIANCE EN SOI ET DÉTERMINATION

La confiance en soi

En premier lieu je vous livre une petite histoire qui m’inspire beaucoup. Elle parle de la confiance en soi, de la détermination et de la manière dont on peut l’ancrer dans le corps pour la ressentir pleinement. Elle parle également de manière plus large de nos ressources insoupçonnées qui sont pourtant bien là, prêtes à être utilisées.

Le Maître de Thé et le Ronin

L’histoire se déroule dans un village japonais, quelques siècles en arrière. Un Maître de Thé reçoit la visite d’un Ronin qui vient le racketter. 

La cérémonie du thé, sa préparation et son service, est un cérémonial élevé au rang d’art. Les personnes qui maîtrisent cet art sont qualifiées de Maîtres. 

Le Maître de Thé en action

Un Ronin est un samouraï sans seigneur, une sorte de mercenaire. Il vend ses services aux plus offrant. Il peut également devenir un brigand. Ce qui est le cas dans notre histoire. Le Ronin vient de quitter le Maître de Thé en le menaçant de le tuer s’il ne lui remettait pas une certaine somme.

Il l’attendra demain en fin de journée, sur la place du village, pour recevoir son dû. Le Maître de Thé est paniqué. Il n’a pas la somme demandée et il ne connaît rien au maniement des armes. Il est incapable de se battre. Alors il a peur pour sa vie. Il a peur pour sa famille qui dépend de lui.

Que faire ?

Il décide d’aller voir le Maître de Sabre qui réside à l’extérieur du village. Peut-être pourra-t-il lui apprendre comment se défendre ? Comment se battre avec un sabre ?

« Vous apprendre le maniement du sabre en une journée, c’est impossible » lui répondit l’expert, bien ennuyé par la situation de son visiteur.

Le Maître de Thé est désespéré. Il sent sa fin proche et il a peur de laisser sa famille sans revenus. Des quantités de pensées malheureuses se bousculent dans sa tête. Alors qu’il s’éloigne et s’apprête à sortir du Dojo, le Maître de Sabre, le rappelle.

« Attendez, j’ai une idée qui peut peut-être vous aider mais je ne vous garantis rien ».

Un peu d’espoir refait enfin surface chez le Maître de Thé. Le Maître de Thé reparti de cette entrevue plein de perplexité tout en faisant confiance à l’expertise du Maître de Sabre. De toute façon, il n’avait pas bien de choix. Il n’avait rien à perdre à tenter l’expérience proposée.

« Vous allez guetter l’arrivée du Ronin. Dès que vous le voyez arriver au loin rendez-vous sur la place du village bien avant lui. Vous brandirez votre sabre devant vous en fermant les yeux et vous laisserez venir en vous l’état dans lequel vous êtes lorsque vous préparez le thé, comme si vous y étiez. »

Le jour J

Le lendemain, il guetta donc l’arrivée du Ronin et se positionna sur la place un peu avant lui. Il brandi son sabre et ferma les yeux. Il s’imagina en train de préparer le thé puis de le servir. Comme il le fait habituellement, dans la précision, l’équilibre, la justesse, l’attention, la concentration.

Quand, il eut terminé, il ouvrit les yeux. La nuit commençait à tomber et il était seul sur la place. Il s’interrogea alors sur ce miracle et se promit d’aller le lendemain remercier le Maître de Sabre et lui demander quelques explications.

Quels enseignements pouvons-nous retirer de cette histoire ?

L’état interne de quelqu’un maniant le sabre avec expertise est très proche de celui d’un Maître de Thé en pleine action. Lorsque le Ronin est arrivé, il a vu cet état. Un état interne de centrage, un mélange de calme et de détermination, de force qui se reflétait dans la posture du Maître de Thé, dans son attitude. Donc il a préféré ne pas se risquer à attaquer une personne manifestant une telle force intérieure. Evidemment en cas d’attaque, le Ronin l’aurait emporté car lui seul maîtrisait la technique. Mais ça, il ne le savait pas.

La puissance d’action, quelle que soit votre activité, repose sur deux piliers. Premièrement cela concerne la technique et le niveau de maîtrise que l’on a de cette technique. Deuxièmement il s’agit de l’état interne dans lequel on fait les choses, la confiance intérieure. 

L’un ne va pas sans l’autre. Aucun des deux ne peut totalement compenser les manques de l’autre. Ce sont deux éléments qui se nourrissent l’un l’autre.

Retrouver sa confiance en soi en ses forces

Dans cette histoire, le Maître de Thé a mobilisé cet état interne en se visualisant en train de préparer le thé. Cet exercice l’a reconnecté avec les sensations qui habitent tout son corps durant ce moment particulier. A tel point que son esprit a initié le travail, son corps l’a déployé. Il a ainsi mobilisé une ressource qu’il détenait sans le savoir, sa force intérieure. Une force faîte de confiance, de calme, de stabilité. Elle est très difficile à décrire avec des mots.

Cette force intérieure peut quelque fois nous faire défaut lorsque nous avons devant nous des situations difficiles avec de forts enjeux.

Faire face à la nouveauté

Je me rappelle d’une formation que j’ai animée pour accompagner dans le changement des personnes en fin de carrière qui devait faire face à des évolutions importantes dans leur entreprise. La plus-part des 200 personnes qui suivaient ce programme, ne se sentait pas capable de faire face à ses nouvelles contraintes.

Elles en avaient tout à fait la capacité sur un plan purement professionnel. Ce qui n’était pas le cas du Maître de Thé. Il leur manquait la confiance.

C’est ainsi qu’en pensant à cette histoire, j’ai imaginé un processus qui leur permettait d’aller revivre des moments de leur vie où elles avaient vécu des choses très difficiles. Pour se reconnecter à ce courage, cette force qu’elles avaient eu à ce moment-là. Ainsi faire renaître cette force intérieure. L’effet était tout à fait surprenant, les obstacles n’en étaient plus. Plus précisément la confiance en soi était de retour.

En résumé

Pour tout dire j’aime beaucoup cette histoire car elle signifie sans nul doute pour moi que nous avons tous beaucoup plus de ressources que nous ne pouvons l’imaginer. A nous de les découvrir, de les rendre conscientes, pour les mobiliser et les mettre au service de nos objectifs. Quand bien même quand tout semble perdu.

Patrick Borne

0 comments on “CONFIANCE EN SOI ET DÉTERMINATION

%d blogueurs aiment cette page :